Quels défis l'accord de Paris doit-il relever pour répondre aux besoins des populations les plus pauvres et les plus vulnérables ?

La France accueillera fin 2015 la 21e Conférence internationale des Nations unies sur les changements climatiques (COP). Elle sera déterminante car elle vise à la signature d'un nouvel accord mondial de lutte contre le dérèglement climatique.

La société civile francophone s'implique dans les préparatifs de cet accord afin de renforcer les efforts de lutte contre les dérèglements climatiques et de s'assurer qu'ils répondent aux priorités des populations et des pays les plus pauvres et les plus vulnérables.

Programme

A huit mois de la conférence Paris Climat 2015, les associations africaines francophones rassemblées au sein du Réseau Climat & Développement et les associations françaises mobilisées sur les changements climatiques vous invitent à l'Assemblée Nationale le vendredi 17 avril de 15h à 18h.

Introduction par Arnaud Leroy, Député des Français établis hors de France et Président du Groupe d'études Changements climatiques

1ère session : Quelles propositions l'accord de Paris doit-il soutenir pour répondre aux besoins énergétiques des pays africains ?
Is Deen Akambi (EcoBénin), Vanessa Laubin (GERES) et invité à confirmer

2e session : Quelles politiques en matière d'agriculture et d'adaptation l'accord de Paris doit-il promouvoir pour renforcer la résilience et la sécurité alimentaire des pays africains ?
Ali Bonguere (EDER Niger), Moutari Abdoul Madjid (Demi-E Niger) et Peggy Pascal (Action Contre la Faim)

3e session : Quelle place pour les droits humains et les droits des femmes dans l'accord de Paris ?
Hindou Oumarou Ibrahim (AFPAT Tchad), Zenabou Segda (WEP Burkina), Fanny Petitbon (CARE France) et invité à confirmer

4e session : Quelles propositions pour que l'accord de Paris appuie financièrement les pays africains pour relever ces défis ?
Maiga Mouhamadou Farka (Amade Pelcode Mali), Romain Benicchio (Oxfam), Denis Voisin (Fondation Nicolas Hulot)

Mot de clôture par Marie-Hélène Aubert, Conseillère pour les négociations internationales climat et environnement, à la Présidence de la République