Aujourd’hui encore, partout dans le monde, les inégalités femmes-hommes persistent. À l’occasion du G7 qui se tiendra cette année en France, CARE et plus de 100 associations féministes exigent l’adoption de mesures concrètes pour défendre les droits des femmes et des filles. 

Les États du G7 doivent s’engager pour atteindre l’égalité femmes-hommes

Le G7, qui réunit sept des plus grandes puissances économiques du monde ainsi que l’Union Européenne, se tient cette année à Biarritz du 24 au 26 août 2019. À cette occasion, la présidence française du G7 a choisi de faire de la lutte contre les inégalités une priorité. 

La France s’est également engagée à faire de l’égalité femmes-hommes le fil rouge de sa présidence.  

CARE France et le Women 7

Chaque année, CARE se mobilise pour demander aux chefs et cheffes d’États du G7 d’agir pour lutter contre la pauvreté et défendre les droits humains. Mais cette année, CARE va plus loin ! 

Le mouvement Women 7 (W7), crée il y a trois ans pendant le G7 italien, est cette année piloté par CARE France et Equipop. Reconnu par les pays du G7, il regroupe une centaine d’associations à travers le monde. L’objectif ? S’assurer que les États prennent des engagements financiers et politiques pour les droits des femmes et des filles lors du G7 2019 et au-delà. 

Le sommet W7 : la société civile réclame des actions concrètes !

Le 9 mai 2019, le Women 7 a organisé son sommet annuel réunissant à l’UNESCO à Paris plus de 400 activistes féministes à travers le monde. 

Associations, chercheurs et chercheuses, militants et militantes… Toutes et tous ont pris la parole pour demander aux leaders politiques d'adopter des mesures concrètes en matière de droits sexuels et reproductifs, de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, d'autonomisation économique ou encore d'éducation. 

Après plusieurs tables rondes, le Women 7 a pu rencontrer le Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes du G7 et échanger avec ses membres sur les attentes communes vis-à-vis des États. En clôture, les membres du mouvement ont eu le plaisir de remettre leurs recommandations aux Ministres de l’égalité femmes-hommes des pays du G7, dont Marlène Schiappa pour la France.

Nos recommandations pour les leaders du G7

Le Sommet W7 était une journée de mobilisation de la société civile féministe française et internationale, qui a permis de mettre en évidence deux leviers pour garantir un G7 féministe :

  • L’augmentation des ressources financières allouées aux associations et ONG féministes qui ont la légitimité et l’expertise terrain pour porter des initiatives qui ont un impact concret pour les droits des femmes et des filles.
  • L’évolution vers une participation pleine et effective des femmes et des filles aux instances de décision telles que le G7. 

Les associations et organisations du W7 ont présenté quatre recommandations aux leaders du G7, en les appelant à :

  • Développer et mettre en œuvre des politiques nationales et une politique étrangère féministes, alliant notamment une diplomatie et une Aide Publique au Développement (APD) féministes. 
  • Soutenir l’émancipation des adolescentes et des femmes, notamment en matière de santé, d’éducation et de lutte contre les violences. 
  • Promouvoir l’autonomisation économique des femmes, l’inclusion financière et l’accès à un travail décent pour toutes et pour tous. 
  • Adopter des cadres de redevabilité pour l’ensemble des engagements du G7 relatifs à l’égalité de genre. 

Les recommandations du Women 7 sont sur le site feministscount.org

Une mobilisation à chaque étape

Au cours de réunions ministérielles, CARE et le mouvement Women 7 ont pu échanger avec le gouvernement français et les pays du G7. L’occasion de leur remettre nos recommandations et de réaffirmer la nécessité d’intégrer les droits des femmes et des filles à chaque étape.

Le Women 7 s'est investit à chaque étape de la préparation du G7 pour exiger l'adoption de mesures concrètes.

La campagne de communication : #FeministsCount

À travers une campagne de communication et avec le hashtag #FeministsCount : 

  • Les féministes comptent sur les responsables politiques pour adopter des mesures ambitieuses en faveur des droits des femmes et des filles,
  • Les féministes comptent sur des engagements concrets et financiers en faveur des droits des femmes et des filles,
  • Les féministes comptent tout simplement faire entendre leur voix et exiger qu’elle soit prise en compte.  

Surtout, les associations du Women 7 comptent les jours restants jusqu’au Sommet de Biarritz !

Rejoignez le mouvement !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Women 7 : feministscount.org

Vous pouvez aussi suivre la campagne W7 sur les réseaux sociaux !

Pour faire entendre votre voix, partagez nos actions avec le hashtag #FeministsCount !