Une blague graveleuse, un attouchement ou une agression : près d’une femme sur deux a été victime de harcèlement sexuel sur son lieu de travail, dans le monde. Mobilisons-nous ! Signez notre pétition en faveur de la première convention internationale contre les violences au travail. 

Il n’existe aucune convention internationale contre les violences au travail

Le 28 mai prochain, gouvernements, entreprises et syndicats se réuniront pour décider de la nécessité d’adopter ou pas une convention internationale contre les violences au travail. Ont-ils vraiment besoin de se poser la question ?

Sur les réseaux sociaux, des témoignages du monde entier affluent depuis le mouvement #MeToo. Tous les jours, nos équipes soutiennent des milliers de femmes, victimes de violences sexuelles sur leur lieu de travail. C’est une réalité mondiale : au Cambodge, une femme sur trois travaillant dans l’industrie textile a été victime de violences sur son lieu de travail en 2016. En Europe, près de 50 % des femmes subissent des avances sexuelles non désirées sur le lieu de travail.

Pourtant, il n’existe aucune convention internationale pour punir ces violences. Plus d’un pays sur trois n’interdit pas le harcèlement sexuel au travail. Dans les autres, l’indifférence et l’impunité sont souvent de mise.

Votre voix a le pouvoir de changer les choses. Utilisez-la !

Il faut agir maintenant ! Nous vivons un moment historique où les femmes brisent le silence. Il est grand temps que les gouvernements et entreprises prennent également leurs responsabilités en protégeant les femmes sur leur lieu de travail.

CARE lance donc une pétition mondiale. Comme le rappelle Fernanda, travailleuse domestique en Équateur soutenue par CARE après avoir subi des violences sexuelles :

« Nous avons besoin d’unir nos forces pour changer les choses. Seules de notre côté, nous n'y arriverons pas. Mais ensemble, nous avons du pouvoir. »

En France, nous avons besoin de 25 000 signatures pour faire pression sur le gouvernement français en faveur de l’adoption de la toute première convention internationale contre les violences au travail. Engagez-vous à nos côtés !

L’action de CARE sur le terrain

Partout dans le monde, CARE défend les droits des femmes et lutte contre les violences faites aux femmes aussi bien dans la sphère privée que professionnelle. Par exemple : en Amérique latine, nous soutenons les organisations de travailleuses domestiques pour la défense de leurs droits. En Asie, nous luttons contre les violences dans les usines. Nos programmes soutiennent l’autonomisation économique des femmes et le travail digne.