Liban

Renforcement des services de protection et de prise en charge des femmes autour des violences basées sur le genre

Fiche projet

Début : septembre 2018
Fin : août 2020
Localisation : Gouvernorats du Akkar, Nord et  Mont Liban
Budget : 2 033 718 €
Partenaires locaux : Initiative Féministe Européenne, Legal Action Worldwide, RDFL (The Lebanese Women Democratic Gathering)
Financé par : L'Union européenne
Bénéficiaires : 28,500 (environ 50/50 Syriens et Libanais)

CARE intervient au Liban pour encourager l’accompagnement et la prise en charge des victimes de violences sexuelles et sexistes. 

Contexte

Les violences sexuelles et sexistes au Liban

Au Liban, les violences sexuelles et sexistes touchent de nombreuses femmes et filles. Les mariages forcés notamment sont fréquents, et les populations réfugiées syriennes sont encore plus vulnérables.

Des structures et des moyens insuffisants pour venir en aide aux victimes

La prise en charge des victimes est insuffisante et les structures d’accompagnement limitées. La plupart des victimes n’ont pas accès aux services d’enquête et de poursuite juridiques compétents, et ne bénéficient d’aucun soutien psychologique. Beaucoup de femmes ne sont également pas sensibilisées à la santé sexuelle et reproductive.  

Objectifs

Améliorer les moyens de subsistance, ainsi que la protection juridique et sociale des femmes syriennes réfugiées, déplacées internes et communautés d'accueil. 

Activités

Les activités de CARE sont principalement mises en place dans 12 Centres de développement social* du pays :

Offrir des services d’accompagnement et de protection :

  • Accompagnement psycho-social : emploi de sages-femmes et travailleurs sociaux, sessions de soutien, santé reproductive et sexuelle, planning familial. 
  • Accompagnement juridique : information, conseil, représentation. 
  • Renforcement du référencement des cas vers les structures adaptées.

Renforcer les capacités des centres et autres parties prenantes (avocats, police, …): 

  • Formation des employés et renforcement des relations avec les autorités policières et locales, ouverture d’espaces protégés dans les centres pour les jeunes). 

Sensibiliser les communautés à la santé sexuelle et reproductive :

  • Formation de Volontaires pour diffuser des informations sur les Centres dans les communautés. 
  • Théâtre éducatif et campagnes de sensibilisation autour des violences et discriminations basées sur le genre. 

* Structures du Ministère des Affaires Sociales qui offrent des services de santé, protection aux réfugiés et libanais vulnérables.