Équateur - Inde - Madagascar - Vietnam

Soutien aux agricultrices impactées par le changement climatique

Fiche projet

Début : mars 2021
Fin : février 2024
Localisation : Equateur (Provinces de Cotopaxi, Chimborazo et Bolívar) – Inde (district de Kalahandi) – Madagascar (Région de Boeny) – Vietnam (Province de Lai Chau)
Budget : 3 095 225€
Partenaires locaux : En Equateur : Gouvernements Autonomes Décentralisés et 3 organisations de femmes. Au Vietnam : Syndicat des Femmes du district Tan Uyen, Département de l’Agriculture et du Développement Rural. En Inde et à Madagascar : autorités locales.
Financé par : Fondation L'Oréal
Bénéficiaires : 5 500 femmes petites productrices rurales marginalisées

Dans le monde, les femmes sont parmi les plus touchées par le changement climatique : raréfaction des ressources, catastrophes naturelles… Les petites agricultrices sont particulièrement impactées. Grâce au programme She Grows the Future, CARE et ses partenaires les aident à s’adapter en Equateur, à Madagascar, au Vietnam et en Inde.

Contexte

Les femmes, premières victimes du réchauffement climatique

Les effets des dérèglements climatiques sont nombreux et n’épargnent aucun continent : sécheresses, inondations, ouragans, augmentation des températures... Les femmes sont en première ligne face à ces bouleversements : par exemple, elles sont les premières à se priver de nourriture en cas de sécheresse ou de famine, et marchent des kilomètres chaque jour pour aller chercher de l’eau et subvenir aux besoins de leurs familles.  

Les petites agricultrices issues de minorités ethniques, particulièrement impactées

Les agricultrices, qui dépendent presque exclusivement de leurs cultures comme source de revenu sont particulièrement touchées. La situation est encore plus dramatique pour les femmes issues de minorités ethniques, qui subissent encore plus lourdement le fardeau de la pauvreté et des discriminations. Parce qu’elles sont souvent en charge de subvenir aux besoins de leurs familles sur le plan alimentaire, le changement climatique augmente leur précarité et leur charge de travail quotidienne.  

Les femmes peuvent être des actrices clés face à la crise climatique

Au sein de leurs communautés, les femmes ont pourtant toutes les clés pour être à l’initiative de solutions créatives face au changement climatique ! Néanmoins, elles sont souvent confrontées à de nombreux obstacles qui les empêchent de déployer pleinement ce potentiel : plus faible niveau d’éducation, manque d’accès à l’information sur le changement climatique, exclusion des systèmes d’épargne et de crédit pour les entrepreneuses, etc. 

Objectif

Aider les femmes rurales marginalisées à s’adapter aux conséquences du changement climatique.  

Activités

Aider les petites productrices à adapter leurs techniques agricoles pour augmenter leur source de revenus : apprentissage de techniques durables basées sur l’agroécologie, accompagnement pour diversifier leurs sources de revenus (notamment grâce à des associations villageoises d’épargne et de crédit).  

Préparer les populations aux bouleversements et catastrophes climatiques : donner un meilleur accès aux femmes à l’information, aux ressources (techniques, financières) et encourager les agricultrices à construire collectivement des plans pour limiter les impacts sur leur cultures. 

Promouvoir l’égalité de genre dans la lutte contre le réchauffement climatique : création d’espaces de discussions pour questionner les normes sociales liées au genre, sensibilisation à la prise de décision équitable au sein des familles, formation au leadership, et aide à la mise en réseau pour influencer les politiques publiques.

Sensibiliser les communautés au lien entre inégalités de genre et changement climatique : lancement d’une campagne de sensibilisation grand public et construction d’un rapport co-brandé sur cette même thématique.