Brésil - Équateur

Amérique latine. Autonomisation des femmes travailleuses domestiques

Fiche projet

Début : janvier 2019
Fin : janvier 2022
Localisation : Projet régional Équateur, Colombie, Brésil
Budget : 600 000 €
Partenaires locaux : Fundación Bien Humano ; Escuela Nacional Sindical ESN ; Unión de Trabajadoras Afrodescendientes del Servicio Doméstico-UTRASD (Colombie) / Themis ; Federación Nacional de Trabajadoras del Hogar (Brésil) / Unión Nacional de Trabajadoras del Hogar y Af
Financé par : AFD
Bénéficiaires : 1325 travailleuses domestiques rémunérées (bénéficiaires directes) et 66450 bénéficiaires (indirectes)

CARE renforce l’autonomisation des travailleuses domestiques et défend le respect de leurs droits en Colombie, en Équateur et au Brésil. 

Contexte

Les femmes, victimes de la violence au quotidien

Au Brésil, en Colombie et en Équateur, les femmes sont confrontées quotidiennement à l’exclusion et aux inégalités. Malgré des avancées sur le plan légal, ces pays restent marqués par une culture patriarcale et par une violence généralisée. En Équateur, 1 femme sur 4 aurait été victime de violences sexuelles. Le Brésil possède le cinquième taux de féminicide le plus important du monde. 

Une discrimination d’autant plus forte pour les travailleuses domestiques

L’insertion des femmes sur le marché de l’emploi est difficile. Leurs salaires sont faibles et leurs conditions précaires. Les travailleuses domestiques, notamment, sont victimes de discriminations. Les travailleuses migrantes ou issues de certaines ethnies minoritaires sont particulièrement vulnérables. 

Objectifs

Contribuer à l’autonomisation des femmes travailleuses domestiques afin qu’elles puissent jouir de leurs droits en renforçant les capacités techniques et organisationnelles des employées de maison, qui leur permettront d’offrir un service de qualité et de négocier de manière collective leurs contrats de travail dans des conditions dignes.  

Activités

  • Professionnaliser et renforcer les capacités des travailleuses domestiques, les droits humains et le droit du travail des femmes.
  • Développer l’entrepreneuriat social par la mise au point d’un modèle d’entreprise sociale qui garantit les droits des travailleuses domestiques employées.
  • Mettre en place une campagne de communication grand public sur l’importance du travail domestique et les droits des travailleuses.