Comprendre

Pourquoi garantir l’accès à l’eau et à l’hygiène dans le monde est essentiel ?

Des millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde
Zimbabwe / © CARE

Parce que même l’accès à l’eau est un luxe pour les plus précaires

Imaginez avoir soif chaque jour. Ou devoir parcourir des kilomètres pour aller chercher de l’eau, souvent insalubre. C’est le quotidien de millions de personnes dans le monde. 1 personne sur 3 dans le monde n’a pas accès à de l’eau salubre(1). En cause : la pauvreté, le manque d’infrastructures adéquates et la raréfaction des ressources en eau liée au changement climatique.

Parce que les maladies liées à l’eau sont un enjeu de santé public

En plus d’être essentiels pour les gestes du quotidien (boire, se laver), l’accès à l’eau et à l’assainissement sont un enjeu de santé publique mondiale. Les maladies liées à la mauvaise qualité de l’eau comme le choléra, et à un environnement insalubre, tuent chaque année. Saviez-vous que plus de 829 000 personnes meurent chaque année de diarrhée à cause de l’insalubrité de leur eau et du manque d’assainissement et d’hygiène(2)? Et la pandémie de la Covid-19 a rendu l’accès à l’eau encore plus urgent pour les populations les plus précaires.

(1) et (2) source : OMS, 2019 
L’ONG CARE lutte contre les maladies hydriques
Ethiopie / © CARE

Elles ont trouvé des solutions face au manque d’eau

  • Precious, 9 ans, retourne à l’école.

    « Je portais 20 litres d’eau sur six kilomètres chaque jour. L’eau de la rivière était sale et nous rendait malades. Mais c’était tout ce que nous avions. » CARE a construit un point d’eau dans le village de Precious. « Nous avons de l’eau propre ! Et j’ai du temps pour aller à l’école. »

    Faites la différence !

    Avec 170€/mois pendant un an, soit 42€ après réduction fiscale, vous permettez par exemple de construire un puits. C’est tout un village qui a accès à de l’eau.

    L’ONG CARE agit pour donner accès à l’eau et soutient la scolarisation des enfants
  • Zokiya, handicapée, ne pouvait pas aller aux toilettes au Bangladesh

    À 14 ans, Zokiya a fui les violences perpétrées contre les Rohingyas au Myanmar. Elle vit dans un camp de réfugiés. « J’ai du mal à marcher, la chose la plus difficile était d'aller aux toilettes. CARE a changé ma vie, en installant des toilettes adaptées près de mon abri. »

    Faites la différence !

    Avec 62€, soit 26€ après réduction fiscale, vous permettez par exemple de construire des latrines. C’est toute une communauté qui a accès à des toilettes sûres.

    L’ONG CARE agit pour permettre l’accès à des toilettes dans le monde
  • Les enfants de Moussa ne sont plus malades à cause d’une eau impropre au Cameroun

    « On marchait des kilomètres pour puiser de l’eau à l'endroit où les animaux venaient s’abreuver. On était souvent malades. » CARE a construit un point d’eau dans le village de Moussa. « Depuis, aucun membre de ma famille n’a été malade. »

    Faites la différence !

    Avec 170€ par mois pendant un an, soit 42€ après réduction fiscale, vous permettez par exemple de construire un puits. C’est tout un village qui a accès à de l’eau.

    L’association CARE soutient l’accès à l’eau potable

DES SOLUTIONS POUR AGIR

L’accès à une eau pour toutes et tous, c’est possible avec CARE !

Lutter contre la pauvreté et les inégalités est le combat de l’ONG CARE depuis 75 ans. Nos multiples expertises nous permettent de garantir un accès à l’eau et à l’assainissement dans plus de 100 pays. Et cela de manière globale et durable ! Voici comment. 

L’association CARE soutient l’accès à l’eau et à l’hygiène.
Zimbabwe / © CARE

Des solutions durables

Dans des contextes de crises humanitaires ou de développement durable, nous apportons des solutions concrètes :

  • Construction et entretien d’infrastructures d’eau et de toilettes. Nous formons les communautés aux méthodes de construction. L’objectif ? Que puits et latrines se multiplient après notre départ. Et pour avoir un impact durable, nous créons des comités dans les villages pour qui assurer l’entretien de ces structures.
  • Sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène pour limiter les maladies. Plusieurs sujets sont abordés lors de ces formations : stockage de l’eau, hygiène individuelle et collective, gestion des déchets, etc. Et les résultats sont là : dans les régions où nous agissons, les maladies telles que le choléra sont moins répandues !

Notre combat pour l’hygiène menstruelle des femmes

La défense des droits des femmes et des filles est au cœur de toutes nos actions, car elles sont les premières victimes des inégalités. C’est pourquoi CARE lutte contre la précarité menstruelle et le tabou des règles. L’absence d’eau, de savon et de protections hygiéniques sûres mettent la vie des femmes en danger. En plus de la construction de latrines et points d’eau ainsi que de séances d’information, nous aidons les communautés à fabriquer des serviettes hygiéniques réutilisables. Une solution simple, économique et écologique.

L’association CARE lutte contre la précarité menstruelle
Vanuatu / © CARE

Nos victoires au quotidien

L’association CARE lutte contre la Covid en soutenant l’accès à l’eau
Bangladesh / © CARE

Lutter contre la Covid-19 grâce à l’eau et à l’hygiène

CARE lutte contre la Covid-19 dans 69 pays. Nous avons aidé plus de 250 millions de personnes : diffusion des gestes barrières, accès aux infrastructures d’eau et d’hygiène, distribution de kits d’hygiène (savon, lessive…). Nous soutenons aussi des centres de santé et formons du personnel soignant. 

« J’ai appris à me laver les mains correctement, à utiliser un masque. Je veux devenir médecin alors aujourd’hui, je sensibilise les gens autour de moi pour qu’ils ne tombent pas malades. »

— Malak, 12 ans au Yémen

L’ONG CARE agit pour permettre l’accès à des toilettes dans le monde
Zimbabwe / © CARE

Former les communautés à la construction de latrines

2 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à des toilettes sûres*. Les populations touchées sont plus vulnérables aux maladies. C’est pourquoi partout dans le monde, CARE forme les communautés à la construction de toilettes dans les villages, les écoles, les camps de réfugiés… Un savoir précieux et durable qui bénéficie à toutes et tous ! 

« On sait comment et à quel endroit construire des toilettes. Nous avons aussi réalisé qu’il est dangereux de ne pas se laver les mains. Aujourd’hui, il y a moins de maladies. »

— Shanangurai au Zimbabwe

* Source : OMS, 2019

S'engager

Pourquoi se mobiliser avec CARE ? 

Nos points forts : avec et pour les populations

  • Nos projets sont construits main dans la main avec les communautés locales afin d’en garantir la pertinence et la pérennité. C’est aussi pour cette raison que les femmes, premières victimes des discriminations, sont au cœur de nos actions. Car aucun progrès n’est juste et durable si la moitié de la population s’en retrouve exclue.
  • Nous apportons aux populations une expertise technique, avec une connaissance des problématiques et solutions locales : 96% de nos équipes sont originaires des pays où elles travaillent. Présentes dans plus de 100 pays, les équipes de CARE représentent l’un des plus grands réseaux humanitaires au monde

Zambie / © CARE

Rejoignez la communauté #WeCARE !

Rien qu’en France, la communauté CARE, ce sont 200 000 personnes solidaires et engagées qui luttent contre les injustices.
Ensemble, nous avons le pouvoir d’aider celles et ceux qui se battent pour avoir accès à l’eau. Chaque geste compte ! Rejoignez-nous !

Témoignage

« Merci de représenter fièrement les femmes et de les aider au quotidien dans le monde entier. Je suis très fière de participer même modestement à ce combat. N’arrêtons pas ! »

Cess, membre de la communauté CARE

« Agir avec une ONG, c’est devenir acteur de changement, ne pas rester simple observateur. Je soutiens CARE pour son action complète : agir dans les urgences et lutter contre les problèmes plus profonds. »

 

Thibaut, donateur mensuel depuis 2008
Label Don en Confiance

« CARE est labellisée “Don en Confiance” depuis 2006. Ce label garantit que les dons sont bien utilisés et contribuent à aider concrètement les personnes qui en ont le plus besoin. Le Don en confiance est un organisme externe et indépendant qui contrôle la déontologie d’une centaine d’associations françaises sur plusieurs critères :  l’efficacité, le désintéressement, la transparence et le respect des donateurs. En sollicitant le label, CARE s’est engagée à respecter tous ces critères. »

Mathilde Cuchet-Chosseler, déléguée déontologie et relations extérieures du Don en Confiance
Previous
Next