22 février 2016

CARE apporte une aide d’urgence après le passage du cyclone Winston aux Fidji.

Un violent cyclone de catégorie 5 a frappé les îles Fidji ce week-end. Des vents de plus de 352km/h ont détruit habitations et lignes électriques. Au moins 20 personnes ont été tuées et des milliers vivent toujours dans des centres d’évacuation. CARE intervient en urgence.

L'association CARE apporte une aide d'urgence aux Fidji
2016/ CARE

Les îles Fidji ont été frappées ce week-end par le plus fort cyclone jamais enregistré sur l'archipel.

« Certains villages ont été totalement détruits et les routes ont été submergées. On voit des voitures et des petits avions dans les arbres et encastrés dans des immeubles. Il n’y a plus d’électricité dans la majeure partie du pays », explique Sarah Boxall, membre de l’équipe d’urgence de CARE aux Fiji.

« Nous sommes encore en train d’évaluer l’ampleur des dégâts. Mais les premières évaluations ont déjà montré que 70 à 80% des récoltes du nord du pays ont été détruites.

 Nous craignons que ce soit les populations rurales et les communautés des îles périphériques qui portent le poids de cette catastrophe », poursuit Sarah Boxall.

L'association CARE apporte une aide d'urgence aux Fidji
Nos équipes sur le terrain rapportent que certains villages ont été totalement détruits par le cyclone.

CARE et son partenaire Live & Learn sont en train d’évaluer les dommages causés aux récoltes agricoles, sources d’eau et aux latines dans certaines des zones les plus affectées de la partie ouest des Fidji. Nous allons soutenir le rétablissement de sources d’eau propre et organiser des actions de sensibilisation à l’hygiène pour éviter la propagation de maladies.

« Les réserves d’eau et les systèmes d’assainissement risquent aussi d’avoir été endommagés. Des milliers de personnes sont toujours dans les centres d’évacuation bondés. Cela pourrait favoriser la propagation des maladies. », explique Sarah Boxall.

« Dans ce type d’urgence, il faut apporter au plus vite une aide de première urgence aux populations qui ont tout perdu. C’est une course contre la montre pour assurer que les familles soient en sécurité et en bonne santé. »

contacts médias

Nos équipes sur place sont disponibles pour tout commentaire.

Contactez Laury-Anne Bellessa, chargée des relations medias pour CARE France, 01 53 19 89 92/ 06 24 61 85 37, bellessa@carefrance.org