30 novembre 2016

Crise syrienne : « Mes enfants n’ont jamais connu de jours heureux. »

Depuis plus de cinq ans, la Syrie est ravagée par une violente guerre. Plus de 80% des enfants syriens – qui sont 8,4 millions – sont affectés par ce conflit, qu’ils vivent sur le territoire syrien ou dans les pays voisins. Leur quotidien est marqué par la violence, la peur et le déracinement. CARE leur offre une chance de se construire une nouvelle vie.

1 enfant syrien sur 3 n’a connu que la guerre.

Des millions d’enfants syriens ont grandi trop vite.

« Mes fils sont nés pendant la guerre. Ils n’ont jamais vu de jardin ou de parc. Ils n’ont jamais connu de jours heureux », raconte Dana qui a fui la Syrie avec ses deux fils de 4 ans et 2 ans.

En Syrie, la violence est devenue banale. Aucun endroit n’est sûr. Les maisons, les hôpitaux, les écoles sont bombardés. Depuis début 2016, il y a eu 38 attaques sur des écoles en Syrie. Fin octobre, l’une d’entre elles a provoqué la mort de 35 personnes, dont 22 enfants.

En conséquence, beaucoup d’enfants syriens n’ont jamais été à l’école ou ne peuvent plus y aller. Certains d’entre eux sont obligés de travailler pour faire vivre leur famille. Des jeunes filles sont mariées très jeunes car leur famille ont peur pour leur sécurité et leur survie. 

CARE accompagne les enfants et leur offre une chance de construire leur vie.

Les enfants syriens continuent d’avoir des rêves : nous devons les aider à les réaliser.

« J’ai travaillé pendant un an dans un salon de coiffure pour aider mes parents. Je travaillais six jours par semaine et je gagnais 50 € par mois. Tous les jours, je voyais par la fenêtre les filles qui rentraient de l’école. Ça me rendait vraiment triste. 

Maintenant, je vais à l’école. Quand je serai grande, je veux devenir professeure d’art et de dessin », explique Gholzan, 12 ans, qui a participé à un programme de CARE favorisant la scolarisation d’enfants réfugiés en Jordanie.

Au-delà d’une aide d'urgence et d’un soutien à la scolarisation, notre mission est d'offrir aux enfants syriens ce dont tous les enfants ont besoin. Nos équipes organisent des groupes de soutien psychosocial ainsi que des activités ludiques, culturelles et sportives. Dans les villes jordaniennes, nos équipes ont mis en place des cours de théâtre pour permettre aux jeunes réfugiés de s’exprimer. Des cours de sport et des tournois sont également organisés dans le camp d’Azraq.

Vous aussi, vous pouvez changer leur vie.

Avec un don, vous contribuez aux actions de CARE afin de protéger et d’aider les jeunes réfugiés syriens.