Comprendre

Pourquoi défendre le droit à l’éducation ?

Parce que des millions d’enfants ne vont pas à l’école dans le monde

Il existe de nombreux freins à l’éducation. Dans de trop nombreux pays, la pauvreté empêche les familles de payer les frais de scolarité ou les oblige à faire travailler leurs enfants pour survivre. D’autres causes sont aussi à considérer : l’absence d’écoles, d’infrastructures adaptées ou de professeurs formés. Pour les filles, les violations de leurs droits et les pratiques sexistes s’ajoutent. Saviez-vous qu’une fille est mariée de force toutes les deux secondes ? Ce qui représente 12 millions de fille chaque année (1) ! 

0 millions

d’enfants ne vont pas à l’école dans le monde, soit un sur dix. 

(1) Source : UNESCO, 2018.

Parce que l’éducation a des effets positifs, essentiels pour vaincre les inégalités 

Soutenir l’accès à l’école pour tous les enfants leur permet d’acquérir la confiance en soi et les aptitudes dont ils auront besoin toute leur vie.

  • Tout d’abord les enfants sont mieux informés de leurs droits et peuvent se défendre face aux violences. Par exemple, chaque année d’étude dans le secondaire réduit de 5% de pourcentage ou plus la probabilité de se marier avant l’âge de 18 ans(2). 
  • L’éducation améliore aussi la santé : un enfant né d’une mère qui sait lire et écrire a 2 fois plus de chances de survivre après l’âge de 5 ans(3).  
  • Les enfants qui vont à l’école ont plus de chance de sortir de la pauvreté : saviez-vous que Les femmes ayant fait des études primaires et supérieures gagnent un revenu 3 fois supérieur à celles n’ayant pas fait d’études du tout ?4 Et le revenu par habitant pourrait augmenter de 23% au cours des 40 prochaines années dans les pays où tous les enfants iraient à l’école5.

Être privé d’école est un fardeau à porter toute la vie. Nous pouvons agir ! L’éducation peut changer le monde. La preuve ci-dessous !

Source: (1)UNICEF, (2)Global Parternship, 2011, 
(3)UNESCO, 2011, (4)Global Parternship, 2011

Elles témoignent

  • Marwa a commencé à travailler à 10 ans après avoir fui la guerre en Syrie

    « Je travaillais 12 heures par jour, depuis mes 10 ans, pour aider ma famille à survivre. » Réfugiée en Jordanie, Marwa a pu reprendre le chemin de l’école avec CARE. « Je veux devenir avocate et défendre ceux dont les droits ne sont pas respectés. »

    Faites la différence !

    Avec un don de 160€, soit 40€ après réduction fiscale, vous soutenez par exemple un an d’école pour un enfant. Vous lui permettez de sortir de la pauvreté.

    Marwa a repris le chemin de l’école après avoir fui la guerre en Syrie
  • Nangmark enseigne aux enfants auparavant exclus de l’école au Cambodge

    « Enfant, à l'école personne ne parlait ma langue. » C’est un problème pour les 23 minorités ethniques du pays. Nangmark, professeure, a été formée par CARE à une éducation multilingue qui aborde aussi des sujets sociaux tels que l'égalité des sexes. « Mes élèves veulent devenir infirmiers, enseignants... »

    Faites la différence !

    Avec un don de 230€, soit 58€ après réduction fiscale, vous permettez par exemple d’équiper un professeur pendant un an. C’est tous les enfants de sa communauté qui auront une éducation de qualité

    Nangmark enseigne aux enfants auparavant exclus de l’école au Cambodge
  • Loubna a appris à lire et écrire à l’âge adulte au Maroc

    « J’ai dû arrêter l’école jeune, parce qu’il n’y avait pas de transports scolaires. » CARE a appris à Loubna lire, compter et écrire, soit les connaissances les plus utiles pour l’aider à sortir de la pauvreté. « Ce projet m’a redonné confiance. J’ai créé mon entreprise dans le textile. Je suis devenue indépendante financièrement. »

    Faites la différence !

    Avec un don de 160€, soit 40€ après réduction fiscale, vous soutenez par exemple un an d'alphabétisation pour une femme. Vous lui permettez de sortir de la pauvreté.

    L’ONG CARE lutte contre l’analphabétisme et l’illettrisme.

DES SOLUTIONS POUR AGIR

Soutenir l’éducation des enfants, c’est possible !

L’association CARE lutte contre les inégalités et la pauvreté dans plus de 100 pays. Et l’éducation est à la base même pour garantir tous les droits des enfants et soutenir le développement de tout un pays. Nos multiples expertises nous permettent d’avoir une réponse globale. Pour des projets efficaces et durables ! 

L’ONG CARE encourage la scolarisation des enfants.

Offrir une éducation de qualité pour tous les enfants

Nos multiples expertises nous permettent de répondre à tous les enjeux d’éducation. Voici comment nous agissons :

  • Protéger les droits de l’enfant. Nous menons des formations de sensibilisation contre le travail des enfants, l’exploitation, les mariages forcés, etc. Nous soutenons aussi les familles précaires à développer des activités génératrices de revenus pour qu’elles puissent sortir de la pauvreté et avoir les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école.
  • Soutenir une éducation gratuite et de qualité. Nous réhabilitons et soutenons des écoles, nous formons des professeurs et fournissons du matériel scolaire. Au-delà des cursus classiques, nous dispensons aussi des connaissances indispensables : nutrition, santé, égalité femmes-hommes. Dans les Balkans, par exemple, nos clubs sur la non-violence entre les sexes et les ethnies sont désormais intégrés dans le cursus obligatoire de plusieurs pays.

Soutenir l’alphabétisation des adultes pour sortir de la pauvreté

Il n’est jamais trop tard pour apprendre. 750 millions d’adultes, dont 2/3 sont des femmes pour la plupart des femmes, sont analphabètes dans le monde(1). Imaginez ne pas pouvoir lire un document officiel ou ne pas savoir compter… CARE met en place des projets d’alphabétisation pour adultes ainsi que des formations professionnelles. Tous et toutes ont alors les clefs pour réaliser leurs ambitions professionnelles et défendre leurs droits !

(1) Source : Unesco, 2016 
Education

Nos victoires au quotidien

L’ONG CARE aide les enfants à aller à l’école

Nos programmes pour l’éducation des enfants en action

Une école de la deuxième chance en Inde

En Inde, des millions de filles ne vont pas à l’école à cause de la pauvreté et des discriminations sexistes. Chaque année, nous soutenons des filles de 11 à 14 ans. Grâce à notre programme accéléré, elles rattrapent leur retard puis rejoignent le système scolaire classique. Nous leur apprenons les matières essentielles (lecture, calcul), ainsi que des connaissances pour renforcer leur confiance en soi (droits des filles, santé).  

« Ma famille n’avait pas d’argent, mais à 11 ans, j’ai rejoint l’une des écoles CARE. Pour la première fois, j’étais encouragée à penser par moi-même.  J’ai même eu le courage de refuser un mariage avec un homme de 30 ans mon ainé. Maintenant je suis une enseignante : j’aide à mon tour d’autres filles. » 

Kavita  

CARE Education

Nos mobilisations citoyennes

22 associations unies pour défendre une éducation de qualité

La Coalition Éducation réunit plus de 20 organisations expertes dans l’éducation, dont CARE, Aide et Action, One, Plan… Notre but : encourager les États à mettre en place une éducation publique de qualité pour les populations les plus démunies. Dans ce cadre, nous interpellons par exemple la France qui a le pouvoir de soutenir l’éducation dans les pays en développement via ses budgets d’aide internationale. 

« Ce réseau permet aussi l’échange de bonnes pratiques entre associations. Par exemple, 1,6 milliard d’enfants dans le monde ont vu leur scolarité perturbée ou arrêtée à cause de la Covid-19(1). Nous avons donc utilisé les technologies informatiques pour rendre accessible une éducation à distance. » 

Marina Ogier, directrice des programmes chez CARE France 

(1) Source : ONU, 2020 

s'engager

Agir avec CARE : nos points forts

Avec et pour les populations

  • Nos projets sont construits main dans la main avec les communautés les plus vulnérables afin d’en garantir la pertinence puis la pérennité. C’est aussi pour cette raison que les femmes et les filles, premières victimes des discriminations, sont au cœur de nos actions. Car aucun progrès n’est juste et même durable si la moitié de la population s’en retrouve exclue. 
  • Nous apportons aux populations une expertise technique, avec une connaissance des problématiques et solutions locales :  96% de nos équipes sont originaires des pays où elles travaillent. Et la force de CARE, l’un des plus grands réseaux humanitaires au monde, qui existe depuis 75 ans 

© 2018 Nancy Farese/CARE

Rejoignez la communauté #WeCARE !

Rien qu’en France, la communauté CARE, ce sont 200 000 personnes formidables qui luttent ensemble contre les injustices.
Vous avez le pouvoir d’aider ces millions d’enfants et de personnes qui se battent pour une éducation. Chaque geste compte !
Rejoignez-nous !

Témoignage

« Je souhaite donner du sens à ma carrière, avoir un impact positif en les transportant en dehors des courts de tennis. En tant que citoyen du monde, je veux contribuer à l’avenir des jeunes générations les plus défavorisées. »

 

Félix Auger-Aliassime, tennisman qui soutient l’un de nos projets éducation au Togo

« J’apprécie l’implication des équipes de CARE sur le terrain. Et j’aime l’idée de croire en l’autre, d’apporter une aide constructive à de nombreuses personnes. Les défis sont larges mais je suis heureux d’être partie de ce combat commun. »

Patrice, donateur mensuel depuis 2019
Label Don en Confiance

« CARE est labellisée “Don en Confiance” depuis 2006. Ce label garantit que les dons sont bien utilisés et contribuent à aider concrètement les personnes qui en ont le plus besoin. Le Don en confiance est un organisme externe et indépendant qui contrôle la déontologie d’une centaine d’associations françaises sur plusieurs critères :  l’efficacité, le désintéressement, la transparence et le respect des donateurs. En sollicitant le label, CARE s’est engagée à respecter tous ces critères. »

Mathilde Cuchet-Chosseler, déléguée déontologie et relations extérieures du Don en Confiance
Previous
Next