10 novembre 2017

Les Stories du bout du monde : découvrez le quotidien de Nadia au Maroc

Nadia, 40 ans, est éducatrice dans un quartier défavorisé au Maroc. CARE soutient son école maternelle en apportant du matériel et en formant les équipes d'éducateur. Découvrez son quotidien sur notre compte Instagram : @care_france.

« L’éducation est un droit essentiel . »

Nadia, 40 ans, est éducatrice et responsable d’une unité de pré-scolaire à Casablanca.

Elle est responsable d’un établissement qui accueille près de 60 enfants dans l’un des quartiers les plus défavorisés de la ville.

« L’éducation est un droit essentiel qui permet de se construire une vie de qualité. Au Maroc, l’école publique ne commence qu’à 6 ans. Il n’y a pas d’écoles maternelles gérées par l’Etat. » 

Chaque jour, Nadia se bat pour offrir aux enfants les conditions nécessaires à leur éveil et à leur épanouissement. Car les premières années de vie sont cruciales pour le développement physique, neurologique, cognitif et socio-affectif des enfants. Encadrés et stimulés, les enfants qui fréquentent l’école maternelle s’épanouissent davantage. C’est donc le meilleur moyen d’offrir des chances équitables à tous les enfants.

« Grâce aux formations menées par CARE, nous avons pu améliorer les compétences et méthodes pédagogiques de nos éducatrices. »

CARE défend l’accès à une éducation pré-scolaire au Maroc

Au Maroc, l’absence d’éducatrices qualifiées, l’insuffisance d’équipements et le manque de structures de prise en charge de la petite enfance expliquent en grande partie les abandons scolaires et les redoublements à l’école primaire. 

CARE contribue à améliorer la qualité de l'enseignement préscolaire en formant des éducateurs et en équipant des établissements scolaires (mobilier, matériels pédagogiques). Nous sensibilisons également les parents à l’importance d’une éducation préscolaire et primaire.

Soutenez le combat de Nadia et rejoignez notre communauté !

Depuis 70 ans, CARE soutient les femmes qui luttent contre l’extrême pauvreté dans les pays en développement. Rejoignez notre communauté et recevez, chaque mois, des informations sur l’action de CARE pour soutenir les femmes à travers le monde :

Votre adresse email ne sera ni vendue, ni échangée.
Désinscription à n'importe quel moment, en un seul clic.

Rendez-vous sur Instagram du 6 au 12 novembre

Abonnez-vous à notre compte Instagram @care_france et découvrez le quotidien de sept femmes qui luttent contre la pauvreté dans les pays de développement. 

« Ce sont des femmes qui nous ressemblent de beaucoup de points de vue : leur bonne humeur, les petits moments du quotidien, comme les repas, les moments tendres avec leurs enfants, mais qui vivent dans une toute autre réalité, dans des conditions extrêmement précaires », explique Valérie Accary, directrice de l'agence BBDO Paris qui soutient CARE dans le cadre d'un mécénat de compétences.

« Les femmes sont les premières victimes de la pauvreté et des inégalités dans le monde. Avec cette campagne sur Instagram, nous voulions saluer toutes celles qui font preuve d’un courage incroyable pour améliorer leur vie et celle de leur famille. Elles donnent tout leur sens aux actions de CARE », explique Philippe Lévêque, directeur de CARE France.

#StoriesDuBoutDuMonde