04 décembre 2017

Madagascar : CARE apporte de l’eau aux populations affectées par la sécheresse

Dans le sud de Madagascar, près d’un million de personnes ont besoin d’une aide d’urgence pour faire face aux impacts de cinq années de sécheresse. CARE fournit un accès à l’eau potable ainsi qu’un soutien financier et technique aux populations les plus affectées. Voici le témoignage de Toetsasie, mère de famille et bénéficiaire de nos actions.

L'association CARE soutient les populations affectées par la sécheresse
Toetsasie et ses enfants sont victimes de la sécheresse qui sévit à Madagascar. © 2017 / CARE

« Avant, nous devions parcourir 12 kilomètres pour acheter de l’eau. »

« Avant, nous devions parcourir 12 kilomètres pour acheter de l’eau. Ça nous occupait toute une journée et nous ne pouvions ramener que 5 bidons de 20 litres. C’est tout ce que nous avions pour la semaine », témoigne Toetsasie, une mère de 7 enfants.

En France, chaque personne consomme en moyenne 148 litres d'eau par jour.

Faute d’eau, Toetsasie n’avait pas de quoi cultiver son lopin de terre. Et cette pénurie affectait directement tous les membres de sa famille :

« Mes enfants étaient obligés de se nettoyer avec une seule tasse d’eau et un torchon humide. Pour préparer à manger, je faisais très attention à ne pas gaspiller d’eau. »

Pour aider les habitants du village de Toetsasie, CARE a construit un point d’eau.

L'association CARE aide les familles, victimes de la sécheresse
2017 / CARE

Pour aider les habitants du village de Toetsasie, CARE a construit un point d’eau. Depuis, le quotidien de Toetsasie s’est amélioré. 

« Je peux désormais cultiver des légumes. Je n’ai plus besoin de parcourir de longues distances pour trouver de l’eau et arroser mes cultures. Nous avons de quoi manger tous les jours. Et c’est une vraie joie de pouvoir enfin nous laver et être propres », confie-t-elle à nos équipes locales.

Auparavant, les habitants de ce village étaient obligés de dépenser d’importantes sommes pour acheter des bidons d’eau. Une famille dépensait près de 3 000 ariary par semaine (soit un peu moins d’un euro). A présent, chaque famille contribue à l’entretien du puits par des agents communautaires pour 500 ariary par mois.

CARE soutient plus de 31 600 personnes

CARE, association humanitaire, aide les populations vulnérables à madagascar
2017 / CARE

Avec le soutien financier d’ECHO*, CARE améliore l’accès à l’eau potable des populations affectées par la sécheresse à travers la réalisation de puits, de systèmes de borne-fontaine et distribue des charrettes pour approvisionner les villages les plus éloignés. 

En plus de ces activités, plus de 24 640 personnes ont bénéficié d’une aide financière qui leur permet de subvenir à leurs besoins de base. Plus de 7 000 personnes ont également bénéficié des semences résistantes à la sécheresse et de formations sur les techniques de conservation des récoltes.

* ECHO est la direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne.