10 décembre 2017

La situation humanitaire reste critique au Yémen. Alors que les combats se poursuivent, nos équipes d’urgence demandent la réouverture de l’ensemble des ports du Yémen pour permettre l’acheminement de biens humanitaires et commerciaux. L’ensemble des parties au conflit doivent respecter le droit de chaque civil d’accéder à une aide humanitaire !

L'association humanitaire CARE aide les populations au Yémen
CARE

Nous sommes très inquiets des répercussions à court et moyen terme du blocus.

La situation au Yémen reste critique. Sanaa, la capitale, fait l'objet de violents affrontements depuis plusieurs jours. Les humanitaires n'ont pas la possibilité de soutenir toutes les personnes qui en ont besoin.

Nous sommes également toujours très inquiets des répercussions à court et moyen terme du blocus qui a démarré il y a plus de 3 semaines. 

Quelques ports au Sud du pays fonctionnent de nouveau partiellement mais l'approvisionnement doit augmenter massivement, notamment via les ports de la mer Rouge. L’assistance humanitaire ne peut suffire à répondre aux besoins de base de l’ensemble de la population (nourriture, médicaments, produits de première nécessité, carburant), les flux commerciaux doivent également pouvoir reprendre.

Le coût du carburant a drastiquement augmenté affectant l’accès aux articles de base pour les populations.

Les acteurs humanitaires avaient prévu des stocks de contingence en termes de médicaments et de nourriture. Mais ces réserves vont s’épuiser rapidement. Les restrictions sur les ports menacent 7 millions de personnes de famine et anéantissent les efforts de lutte contre l’épidémie de choléra qui sévit au Yémen.

Le coût du carburant a drastiquement augmenté rendant encore plus complexe l’accès aux articles de base pour les populations. Par exemple, les coûts liés à l’acheminement d’eau potable par camion ont atteint des niveaux inimaginables. Quinze centres de santé ont dû fermer en raison du manque d’eau. 

Nous demandons la cessation immédiate des hostilités au Yémen.

Malgré toutes ces difficultés, CARE continue ses actions. Depuis mi-octobre, nous avons distribué plus de 2 millions de litres d’eau potable dans l'un des districts où nous intervenons. Nous continuons également les distributions de nourriture.

Depuis 2016, nos équipes ont aidé plus d’1,7 million de personnes. 

Pour continuer nos actions, nous demandons la cessation immédiate des hostilités au Yémen et appelons toutes les parties au conflit à garantir un accès humanitaire total et sans entrave. Il est essentiel que les parties au conflit facilitent l'acheminement de l'aide et le déplacement des travailleurs humanitaires dans l'ensemble du pays. 

Contact médias

Nos équipes d'urgence à Paris et au Yémen sont disponibles pour commenter la terrible situation humanitaire au Yémen.

Contactez LauryAnne Bellessa : 07 86 00 42 75 ; bellessa@carefrance.org