17 juillet 2018

Somalie : une journée avec Amrea qui aide les populations à faire face à la sécheresse

Amrea fait partie de nos équipes en Somalie. Tous les jours, elle aide les populations frappées par la sécheresse. Découvrez son quotidien, entre distributions alimentaires et sensibilisation à l’hygiène. Elle nous raconte les histoires qui l'ont le plus marquée. 

CARE France est une ONG de solidarité internationale.
Amrea avec des bénéficiaires de nos actions d'aide d'urgence en Somalie pour lutter contre la sécheresse. © CARE

« Ma journée commence tôt. »

6h du matin. Ma journée commence tôt, car je passe beaucoup de temps sur la route, plusieurs heures par jour ! Je dois me rendre sur différents sites où CARE intervient afin d’organiser les distributions sur le terrain et veiller au bon fonctionnement des activités en place.

Lors de ma dernière mission, j'ai visité 35 villages dans la région de Sool, l'une des plus touchées par la sécheresse. J’étais chargée d'identifier les familles les plus vulnérables pour leur apporter une aide alimentaire et financière. 

8h. J’arrive dans un camp de déplacés. J'y rencontre Abdi, 18 mois et sa maman. Abdi souffre de malnutrition et commence à avoir la diarrhée, surement à cause d’une eau contaminée. Je les oriente alors vers un centre de nutrition géré par CARE où ils pourront être pris en charge. 

Le manque d’accès à de l’eau propre a entraîné la réapparition du choléra. Afin de prévenir une épidémie plus importante, CARE apporte de l’eau propre et distribue des comprimés de purification d’eau. Nous menons aussi des actions de sensibilisation à l’hygiène pour réduire les risques. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont déjà pu bénéficier de nos actions.

Il y a quelques mois, j’ai aussi travaillé à la mise en place d’un projet dans un camp de déplacés. Les participants sont chargés de nettoyer un point d’eau et préserver l’eau de pluie. Ils reçoivent une rémunération en échange. En plus d’aider la communauté, ils se sentent utiles et contribuent au bien-être de tous. 

« Ces récits sont ancrés dans ma mémoire. »

13h. Près d’un point d’eau réhabilité par CARE, je fais la rencontre d’une mère de famille. La sécheresse lui a fait perdre tout son troupeau. Sans ressources, elle devait marcher une heure et demie par jour pour aller chercher de l'eau, contaminée, dans un puits ! Trois de ses enfants sont morts du choléra

« La sécheresse a tout détruit. J’ai peur qu’elle emporte aussi les enfants qu’il me reste » m’explique-t-elle. 

Ces récits sont ancrés dans ma mémoire. Travailler dans l’humanitaire n’est pas toujours facile mais ces rencontres me rappellent pourquoi je fais ce travail.

15h. Il est temps de rentrer avant que la nuit ne tombe. Je dois être prudente car en Somalie les travailleurs humanitaires peuvent être attaqués à tout moment. 

Une fois à la maison, la journée n’est pas encore terminée : je consulte mes emails, prépare des réunions ... Parfois, pour décompresser, nous mangeons entre collègues. 

Le soir, j’ai souvent du mal à dormir, je m’inquiète pour les personnes que je rencontre tous les jours. Mais, je sais que mon travail peut faire avancer les choses et qu’il est utile. Alors quand je programme mon réveil, je suis impatiente de commencer une nouvelle journée !

L’action de CARE en Somalie

En Somalie, 5,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire. Plus de 2,4 millions d'hommes, de femmes et d'enfants sont en situation de malnutrition sévère. 

CARE apporte une aide d’urgence : nourriture, accès à l’eau. Nos équipes soutiennent également le développement d’activités génératrices de revenus.