12 juin 2019

CARE Maroc vient de célébrer ses 10 ans d'engagement contre la pauvreté et l’exclusion. À travers de nombreux projets, nous nous engageons depuis une décennie en faveur des droits humains, particulièrement dans le domaine de l’éducation. 

CARE mène des projets d'éducation, notamment préscolaire.
© CARE

L’éducation est le socle des droits de chaque enfant.

Depuis sa création il y a 10 ans, CARE Maroc a fait de l’éducation et notamment du préscolaire son principal axe d’intervention. 

Malgré des efforts de réforme initiés dans le pays depuis 2000, le système préscolaire reste peu développé. Et cela a des conséquences sur les enfants. La fréquentation de l’école maternelle est faible dans le pays, alors qu’elle est pourtant fondamentale pour permettre aux enfants de développer leurs aptitudes d’apprentissage dès le plus jeune âge. Un système préscolaire de qualité favorise la réussite des enfants lors du reste de leur parcours scolaire.

« L’éducation est le socle des droits de chaque enfant. Dans tous les pays, l’accès à l’école est un outil d’égalité des chances et de développement. Nous agissons pour permettre à tous les enfants de développer leur potentiel et de contribuer à la vie de leur communauté », explique Hilma Razkaoui, directrice de CARE Maroc.

En 10 ans, CARE a aidé plus de 24 000 enfants au Maroc.

CARE met donc en place des unités préscolaires pour les jeunes enfants. C’est notamment le cas à l’école Boujdour de Mers Sultan, dans un quartier de Casablanca. Une unité préscolaire a été créée, pouvant accueillir 40 enfants. Des éducatrices ont également été formées aux outils pédagogiques appropriés.

À travers le pays, ce sont près de 3 250 enfants qui bénéficient actuellement de ce projet. L’initiative rencontre un très vif succès auprès des parents, encouragés à s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants.

Depuis 2007, l’engagement de CARE au Maroc a bénéficié à plus de 24 000 enfants dans 236 écoles. Et ce n’est qu’un début !