27 mai 2020

Comment lutter contre le tabou des règles en 3 points

Le tabou des règles, un mythe ? Pas vraiment. Il affecte toujours la quasi-totalité des filles et des femmes dans le monde. Pourtant lutter contre cette injustice sexiste, c’est possible ! Découvrez comment nos équipes agissent sur le terrain pour que toutes les femmes et les filles puissent vivre leurs règles dignement.

Informer, informer et informer pour briser le tabou des règles

L'association CARE lutte contre le tabou des règles
© Timothy Buckley/CARE

Trop de femmes ont honte lorsqu’elles ont leurs règles. En France, c’est le cas de 44% des femmes.

Dans de nombreux pays, le tabou est tel que beaucoup de filles ont leurs premières règles sans connaitre ce phénomène naturel. Dans d’autres, beaucoup de croyances fausses ont aussi la vie dure. En Afghanistan, on dit aux femmes qu'elles peuvent devenir stériles si elles se douchent pendant leurs règles. En Bolivie, on pense que le sang des règles peut donner le cancer. 

Pour y mettre fin, nous sensibilisons filles et garçons, femmes et hommes à la santé sexuelle et reproductive. C’est l’occasion de démonter les croyances et les clichés sexistes autour de ce phénomène naturel. 

Fabriquer des serviettes périodiques réutilisables pour lutter contre la précarité menstruelle

L'association CARE aide les femmes victimes de précarité menstruelle
© Jess Sommers/CARE

Dans le monde, 500 millions de femmes et de filles n’ont pas accès à des protections périodiques. Beaucoup utilisent des vêtements usés, de la boue, ou du papier journal pour se protéger. Cela  présente évidemment de graves risquespour leur santé ! 

Parce que l’accès aux protections est essentiel, nos équipes distribuent des kits d’hygiène. Ils comprennent des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables, des sous-vêtements, du savon et de la lessive. Mieux encore, CARE forme des femmes et des filles à la fabrication de ces protections périodiques réutilisables. Certaines femmes soutenues par CARE se sont même lancées dans la vente de ces serviettes afin de gagner un revenu et sortir de la pauvreté.

Construire des toilettes pour garantir l’hygiène menstruelle

L'association CARE aide les femmes contre le tabou des règles
© Julian Tung/CARE

L’absence d’intimité, d’accès à de l’eau et du savon empêchent les femmes d’avoir une hygiène intime adaptée.C’est aussi un lourd facteur de déscolarisation des filles. Parce qu’il n’y a pas de toilettes ou par peur des moqueries, beaucoup de filles ne vont pas à l’école lorsqu’elles sont leurs règles. C’est le cas de 40% des filles en Inde avec pour conséquence le décrochage scolaire.

C’est pourquoi CARE installe des toilettes propres et sûres et des accès à l’eau dans les maisons ainsi que les écoles.

Grande journée de mobilisation, ce jeudi 28 mai, contre le tabou des règles !

Vous en avez marre d'entendre que les règles, c’est sale ? Ce jeudi 28 mai, participez à une grande journée de mobilisation contre le tabou des règles et la précarité menstruelle, sur les réseaux sociaux de CARE France. Au programme : des quiz interactifs, des lives, des messages forts de femmes du monde entier, d'artistes et d'influenceurs. On compte sur vous !

On vous donne rendez-vous sur notre compte Instagram ou Facebook ce jeudi 28 mai dès 9h !