Une tragédie de plus dans un pays déjà en crise humanitaire

Un puissant tremblement de terre a frappé près de Khost, dans le sud-est de l’Afghanistan, tôt le mercredi 22 juin au matin. Le bilan humain est catastrophique : on recense déjà au moins un millier de morts et de nombreux blessés. Des répliques sismiques et d’autres glissements de terrain sont à craindre, causant encore davantage de dégâts et de pertes humaines.

La plupart des personnes touchées sont des femmes et des enfants. Les familles s’abritent dans des tentes de fortune car leurs maisons et leurs moyens de subsistance ont été complètement détruits.

« Nous sommes très préoccupés par les impacts du séisme sur les survivants. Un soutien psychologique et une assistance médicale sont essentiels pour les aider à surmonter ce traumatisme. Beaucoup avaient déjà du mal à subvenir aux besoins de leur famille en raison de la flambée des prix et de l’inflation » explique le docteur Mohammad Anwer, chef de l’unité de santé de CARE Afghanistan.

La situation humanitaire du pays était déjà très préoccupante – près de 95% de la population ne mange pas à sa faim, selon l’ONU. Cette nouvelle catastrophe va avoir des conséquences tragiques pour les plus vulnérables. 

Des centaines d'habitations ont été détruites par le tremblement de terre en Afghanistan le 22 juin 2022

Directement après le tremblement de terre en Afghanistan, CARE a déployé une aide d’urgence

L’ONG CARE sur place a immédiatement envoyé trois équipes de santé mobile dans la zone touchée par le tremblement de terre. Composées de médecins, de sages-femmes et de conseillers psychosociaux et nutritionnels, les équipes fournissent les premiers soins à ceux qui en ont le plus besoin, notamment les femmes enceintes et les enfants. Nous prévoyions également d’envoyer du matériel de secours d’urgence et d’intensifier la réponse dans la région.

« Nos équipes de santé apportent leur aide dans la zone de l’épicentre du tremblement de terre. Nous soutenons par exemple l’hôpital régional de Paktia avec des services d’ambulance. Pour le moment, nous sommes en mesure d’aider entre 50 et 70 personnes par jour. Mais les besoins sont très importants. Des ressources supplémentaires sont nécessaires de toute urgence pour pouvoir secourir  un maximum de personnes” explique le docteur Mohammad Anwer

Nous distribuons également des articles de première nécessité ainsi qu’une aide financière pour permettre aux personnes frappées par le séisme de se remettre sur pied. Des fonds supplémentaires restent néanmoins nécessaires pour pouvoir venir en aide à des dizaines de milliers de personnes qui ont tout perdu.

Contact média :

Des porte-paroles sont disponibles. Contactez Camille Nozières :

nozieres@carefrance.org, 07 86 00 42 75

 

Depuis 1961, CARE fournit une aide humanitaire en Afghanistan :

  • Une assistance financière qui permet aux familles de décider elles-mêmes de ce dont elles ont le plus besoin, tout en soutenant l’économie locale.
  • Un soutien à la reprise d’activités génératrices de revenus aux personnes les plus touchées par la grave sécheresse, notamment des petits agriculteurs.
  • Des articles de première nécessité tels que des kits de cuisine, des couvertures et du savon.
  • Des services de santé essentiels aux communautés éloignées, notamment pour les femmes enceintes ou allaitantes. Nous luttons également contre la malnutrition infantile.
  • Ainsi que des programmes d’éducation, destinés en particulier aux filles.

L’année dernière, CARE a aidé plus d’un million de personnes en Afghanistan.