Liban

Accès à l’eau pour les réfugiés et les populations hôtes

Fiche projet

Début : juin 2018
Fin : juin 2020
Localisation : District de Tyr
Budget : 1 400 000 €
Partenaires locaux : ACTED, Action contre la faim, Comitato Internazionale per lo Sviluppo dei Popoli (CISP)
Financé par : Union européenne
Bénéficiaires : 101 258 personnes

En collaboration avec les autorités de l'eau libanaises, CARE contribue à assurer un accès continu à l’eau pour les réfugiés et les communautés locales. 

Contexte

Plus d’1,8 million de réfugiés dans le pays

Le Liban accueille la plus forte concentration de réfugiés par habitant dans le monde : une personne sur quatre est un réfugié avec près d’1,5 million de réfugiés syriens, plus de 300 000 réfugiés palestiniens vivant au Liban ou arrivés de Syrie, et des réfugiés iraquiens.

Actuellement, 1,5 million de Libanais vivent en dessous du seuil de pauvreté. Il en est de même pour plus de 75% des réfugiés syriens, 65% des réfugiés palestiniens installés au Liban et 90% des réfugiés palestiniens arrivés de Syrie avec la guerre.

Une pression accrue sur les infrastructures du pays, notamment en eau

Les infrastructures d’eau et d’assainissement étaient déjà précaires avant le début de la crise en Syrie en 2011. L’arrivée massive de réfugiés en provenance de Syrie a créé une énorme pression sur les systèmes d’eau existants. 

Les défis sont multiples : pénurie, infrastructures vieillissantes, mauvaise gestion des ressources, rejet des eaux usées et des déchets dans l’environnement, contamination des sources d’eau, coût élevé de l’eau, etc. Cela provoque des tensions entre les communautés hôtes et réfugiés.

Objectifs

Améliorer l'accès à l’eau de manière sûre, efficace et durable grâce à une gestion améliorée de l'eau et de l'assainissement au Liban.

Activités

  • Réhabiliter une station de pompage dans le district de Tyr afin d’améliorer la quantité et la qualité d’eau disponible et rendre l’infrastructure durable.
  • Sensibiliser les communautés, écoles et municipalités pour promouvoir une utilisation sûre, efficiente et durable de l’eau (stockage de l’eau, qualité de l’eau, lien entre l’eau, l’environnement et la santé) et améliorer leurs connaissances sur leurs droits et devoirs en termes d’accès à l’eau.