Maroc

Maroc. Alphabétisation des jeunes femmes et implication des parents dans l’éducation de leurs enfants

Fiche projet

Début : juillet 2017
Fin : juin 2021
Localisation : Régions de Casablanca-Settat et Marrakech- Safi
Budget : 600 000 €
Financé par : Lancôme
Bénéficiaires : Bénéficiaires directs : 1880 mères et pères. 3 250 enfants bénéficiaires indirects.

Write Her Future est un programme international de lutte contre l’illettrisme des jeunes femmes. L’objectif du projet au Maroc est de permettre aux parents de mieux s'impliquer dans l’éducation de leurs enfants.

Contexte

Les faiblesses du secteur de l’éducation

En 2014, 32% de la population marocaine était analphabète, dont 41,9% sont des femmes, selon le Haut-Commissariat au Plan. Les lacunes dans les apprentissages de base, l’analphabétisme et le manque de qualification affectent tous les aspects du quotidien de ces centaines de milliers de personnes. C’est aussi l’une des causes profondes de la pauvreté. 

Des conséquences sur les enfants

Les parents illettrés ou ayant un faible niveau d’éducation ont également tendance à délaisser les apprentissages de leur enfant. C’est l’une des causes de l’échec et du décrochage scolaire. L’alphabétisation des parents et leur implication dans la scolarité des enfants est donc primordial pour que ceux-ci puissent finir leur éducation et sortir de la pauvreté. 

Objectif

Renforcer les capacités des mères et des pères grâce à l’alphabétisation pour favoriser leur implication dans l’éducation et le développement des enfants.

Les jeunes femmes de 15 à 25 ans sont la cible prioritaire de ce projet.

Activités

  • Sensibiliser et mobiliser les mères et les pères pour sur l’importance de l’alphabétisation pour les motiver à participer au programme.
  • Mettre en place des cours d’alphabétisation et de post-alphabétisation : arabe, français, mathématiques. 
  • Accompagner les parents à s’impliquer activement dans l’éducation, le développement égalitaire, la non-violence et l’épanouissement des enfants. Cela passe par des formations sur le genre, la masculinité positive et la parentalité positive. Les parents sont aussi mobilisés pour inscrire leurs enfants.