Niger

Lutter contre l’exclusion des jeunes dans la région de Diffa

Fiche projet

Début : octobre 2017
Fin : décembre 2021
Localisation : Région de Diffa
Budget : 8 000 000 €
Partenaires locaux : Sahel Action, Karkara , Nigetech et membres du consortium (Plan International et Aide et Action)
Financé par : Agende française de développement (AFD)
Bénéficiaires : 13 176 jeunes entre 15 et 35 ans et 32 940 bénéficiaires indirects

La région de Diffa au Niger est le terrain d’un contexte économique et sécuritaire difficile. CARE agit pour développer des espaces de dialogue et d'échanges et faciliter la formation et l'insertion socioprofessionnelles des jeunes. 

Contexte

Une situation économique et sécuritaire complexe

Dans la région de Diffa située près du lac Tchad et de la frontière nigériane, la situation sécuritaire est précaire. La crise du bassin du lac Tchad et les mesures d’urgences adoptées asphyxient les activités économiques de la région.

Les populations déplacées au Niger

1 personne sur 3 présente dans la zone serait une personne déplacée (environ 300 000 personnes). 30 % de la population a entre 15 et 35 ans, soit 170 000 jeunes qui pâtissent de ce contexte alarmant : la frustration liée au manque d’opportunités économiques est palpable.

Objectifs

Contribuer à la restauration de la paix et au renforcement de la stabilité sociopolitique et économique dans la région de Diffa au Niger.

Activités

  • Encourager les activités à impact économique rapide, à travers des chantiers (réalisation ou réhabilitation d’infrastructures communautaires, hygiène et assainissement, fixation de dunes) leur permettant d’améliorer leurs revenus.
  • Créer et renforcer les espaces socio-éducatifs, culturels et sportifs pour encourager l’épanouissement des jeunes.
  • Encourager l’entrepreneuriat : formation professionnelle pour 1500 jeunes leaders, création de groupements d’épargne et de crédit, appui à la création de micro-entreprises pour 500 jeunes.
  • Renforcer les espaces de dialogue pour l'inclusion des jeunes et des organisations de la société civile locale et renforcer la gouvernance locale.