Équateur

Amérique latine.  Soutien aux migrants et communautés affectées par la crise au Venezuela (Without Borders)

Fiche projet

Début : juillet 2020
Fin : août 2021
Localisation : Colombie (Norte de Sandeter, Sandeter), Équateur (Imbabura, El Oro), Venezuela (Capital District, Miranda, Lara)
Budget : 2 097 522 €
Partenaires locaux : COOPI, ADRA, Tinta Violeta, Corprodinco
Financé par : ECHO, fonds propres et autres bailleurs
Bénéficiaires : 25 523 bénéficiaires directs

La crise au Venezuela a entrainé une vague de migration sans précédent dans l’histoire récente d’Amérique Latine. En Colombie et en Equateur, le programme Without Borders porté par CARE vise à soutenir les populations qui ont fui la crise. 

Contexte

Venezuela : une crise multifactorielle dépassant les frontières

Depuis six ans, le Venezuela connait une crise économique, politique et sociale aux conséquences dramatiques. Début 2020, 7 millions de personnes avaient besoin d’aide humanitaire dans le pays. La crise a poussé 5,5 millions de vénézuéliens à fuir vers les pays frontaliers comme la Colombie ou l’Equateur.

Violences, abus, Covid-19 : les migrants vénézuéliens s’exposent à de nombreux risques

De nombreux vénézuéliens migrant vers la Colombie et l’Équateur pénètrent le territoire par des routes de migrations illégales et dangereuses : risques d’abus, de trafic humain... 

En Colombie et en Équateur, les populations déplacées en situation irrégulière vivent dans des conditions précaires et les restrictions de déplacement liées à la pandémie de COVID-19 ont aggravé la situation. L’impossibilité de travailler a entrainé une vague de retour vers le Venezuela, alors que les frontières sont fermées et que les risques de contagion à la COVID-19 sont très élevés.  

Les femmes, particulièrement vulnérables aux violences sexuelles

De nombreux cas de harcèlement et de violences, notamment sexuelles, ont été détectés envers les femmes, les enfants et les personnes LGBTQI+. L’insécurité économique contraint de nombreuses femmes à adopter des stratégies de survie, telle que la prostitution, alors qu'elles n'ont n’ont pas à accès à des services adaptés de santé reproductive. Elles sont confrontées à des risques croissants d’IST et de VIH. 

Objectif

Soutenir les populations migrantes et déplacées affectées par la crise au Venezuela

Activités

  • Fournir et renforcer les services de santé sexuelle et reproductive : amélioration de l’accès et sensibilisation aux services de santé sexuelle et reproductrive, formation du personnel des centres de santé, fourniture d’équipements (kits de santé, produits d’hygiène menstruelle, contraception, etc).
  • Renforcer la protection et la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) : informations sur les routes sûres de migration, soutien aux victimes, renforcement des capacités des acteurs locaux et sensibilisation à la violence.
  • Améliorer l’accès à l’eau, à l’électricité, à l’hygiène : réparation de systèmes de traitement d’eau, installation de sources alternatives d’électricité, sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène.