Comprendre les inégalités et les abandons d’enfants en Roumanie

Des milliers d’enfants vivent dans la pauvreté et dans des orphelinats vétustes.

La pauvreté en Roumanie

La pauvreté et l’absence de services sociaux publics et médicaux sont deux causes majeures de l’abandon des enfants. La Roumanie est l’un des trois États membres de l’Union européenne où plus d’un tiers de la population est menacée d’exclusion sociale. 35,8% de la population roumaine est aujourd’hui estimée à risque de pauvreté et d’exclusion (1) 

(1) Source : Commission européenne, 2020
0 %

des enfants sont à risque de pauvreté et d’exclusion en Roumanie. 

Source : Commission européenne, 2020  

Le drame des enfants abandonnés : un héritage de Ceausescu

Il y a 30 ans, le monde entier découvrait les orphelinats roumains. Parmi ces 600 institutions, certains étaient de véritables mouroirs. Plus de 150 000 enfants y vivaient dans un dénuement extrême. En cause ? L’abandon était devenu un acte banal encouragé par l’État. Depuis, d’importants progrès ont été réalisés pour les enfants, mais beaucoup reste à faire. Les abandons en Roumanie se poursuivent, notamment dans certaines familles précaires ou chez les mères mineures.  

Nos solutions pour aider les enfants
en Roumanie

Grâce à nos multiples expertises, nos équipes ont soutenu plus de 88 000 enfants en Roumanie depuis 1990.

L’ONG CARE agit dans plus de 100 pays – dont la Roumanie – pour mettre fin aux inégalités et à la pauvreté. Parce que la solidarité n’a pas de frontières !  L’association SERA a été créée en 1990 pour aider les enfants en Roumanie. SERA et CARE ont fusionné en 2003. Sur le terrain, nos équipes locales roumaines connaissant parfaitement la situation et les besoins locaux ce qui leur permet d’agir au mieux et de mettre en place des actions efficaces 

L’ONG humanitaire CARE lutte pour les enfants en Roumanie
© Roumanie / Cristian Nistor

Améliorer les conditions de vie des enfants placés

  • Fermeture des centres de placement vétustes et création de maisons de type familiale. CARE et SERA construisent des structures adaptées de 12 enfants maximum et forment du personnel pour  permettre aux enfants de grandir dans un environnement propice à leur développement. Depuis 1990, nous avons contribué à fermer 88 orphelinats hérités de l’époque de Ceausescu et nous avons créé plus de 84 maisons de type familial. 
  • Accompagnement des jeunes sortant du système de protection de l’enfant pour leur insertion socio-professionnelle. Depuis 2015, nous avons aidé plus de 1000 jeunes à devenir autonomes en accédant à un logement, une formation et un emploi. 

Prévenir les abandons en luttant contre la pauvreté et le manque de soins de santé

  • Soutien financier, matériel et psychosocial aux familles les plus précaires. Par exemple, nous améliorons les habitations qui n’ont souvent pas d’accès à l’eau ou l’électricité, pour des conditions de vie dignes. Plus de 3 100 enfants ont ainsi pu rester ou retourner dans leur famille.  
  • Soutien des enfants avec des handicaps lourds, grâce à 64 centres thérapeutiques. En 2020, plus d’un enfant sur deux dans les orphelinats avaient des besoins spécifiques (2). Nos centres aident enfants et familles à avoir des soins gratuits et adaptés, par du personnel spécialisé.  
  • Accès aux soins de santé, via un planning familial itinérant dans les zones les plus isolées. Ces équipes médicales et sociales sont formées par CARE et SERA dans trois quart des départements du pays. Ce modèle créé il y a 18 ans est désormais repris par l’État.  
Source : (2) Autorité Nationale de protection de l'enfance 
L’association humanitaire CARE lutte pour les enfants en Roumanie
© Roumanie / Cristian Nistor

Des victoires au quotidien

Pour soutenir les populations et les enfants en Roumanie, il n’y pas de petites actions. Toutes comptent.
  • Elena a pu construire une maison pour ses enfants

    « Nous vivions à sept dans 10m2. » Les conditions de vie de la famille étaient vétustes et dangereuses : pas de lits pour tout le monde, isolation faible lors des hivers rudes. Elena a reçu l’aide de CARE pour construire une nouvelle maison et des conseils pour soutenir la scolarité de ses enfants.

    Faites la différence !

    Avec 40€ par mois pendant un an, soit 10€ après réduction fiscale, vous permettez, par exemple, la construction d’une habitation. C’est toute une famille que vous aidez à sortir de la précarité.

    L’association CARE et SERA soutiennent les enfants défavorisés en Roumanie.
  • Catalin dirige un centre pour les enfants handicapés

    « 90 enfants par mois sont soignés par nos équipes de spécialistes afin d’améliorer la qualité de leur quotidien. » Le centre dirigé de Catalin a été créé par CARE et SERA. « Nos relations avec les enfants sont basées sur la confiance et la compréhension mutuelle. »

    Faites la différence !

    Avec un don de 500€, soit 125€ après réduction fiscale, vous soutenez, par exemple, un centre de santé avec du matériel éducatif. C’est toute une communauté qui a accès à des soins de santé gratuits.

    L’association CARE aide les enfants en situation de handicap en Roumanie
  • Christina a pu accéder à la contraception

    À 28 ans, Christina était mère de 5 enfants. « Je ne voulais pas autant d’enfants. Nous n’avons même pas d’eau courante pour eux. » Chaque femme doit avoir le droit de décider si elle souhaite devenir mère. Christina est désormais suivie et conseillée par notre planning familial itinérant. « J’ai maintenant accès à des soins de santé. »

    Faites la différence !

    Avec 140€, soit 35€ après réduction fiscale, vous donnez accès, par exemple, à des moyens de contraception à dix femmes. Vous lui donnez contrôle sur sa vie et son avenir.

    Roumanie, association aide humanitaire pour les enfants abandonnés

Nos actions en détail en Roumanie

Nos équipes roumaines mènent de nombreux projets.
Voici ceux directement soutenus par nos donatrices et donateurs français.

Roumanie : La réintégration des enfants dans leur famille

En savoir plus

Roumanie : Pour le droit des enfants à une famille : la fermeture des centres de placements

En savoir plus

Roumanie : Le développement du réseau de familles d'accueil

En savoir plus

Roumanie : Programme de prévention des grossesses non désirées

En savoir plus

Roumanie : Pour le droit à la santé des enfants en situation de handicap : la création de centres thérapeutiques

En savoir plus

Roumanie : La prévention de l'abandon

En savoir plus

Roumanie : L'accès aux soins pour les enfants défavorisés

En savoir plus

Roumanie : Le développement des maisons de type familial

En savoir plus

Rejoignez la communauté #WeCARE !

La communauté CARE en France, c’est des milliers de personnes formidables qui luttent ensemble contre les injustices.
Vous aussi, vous avez le pouvoir d’agir et d’aider concrètement des millions de personnes au Cameroun et dans le monde. Rejoignez-nous !

Témoignage

« Je me bats tous les jours pour aider. Je veux vivre dans un monde meilleur où les gens se respectent, se sourient et vivent mieux ensemble. Tous ensemble, on réussira à changer les choses. »

 

Nadir, donateur mensuel depuis 2018

« En 1947, nous avons reçu des colis de CARE : nourriture et vêtements. Après la guerre, nous avions peu de choses. J’avais 14 ans, ça été l’événement de ma vie. Je n’oublierai jamais CARE. Et aujourd’hui, c’est à mon tour de donner. »

 

Erika, bénéficiaire de CARE en 1947 et donatrice depuis 2014
Label Don en Confiance

« CARE est labellisée “Don en Confiance” depuis 2006. Ce label garantit que les dons sont bien utilisés et contribuent à aider concrètement les personnes qui en ont le plus besoin. Le Don en confiance est un organisme externe et indépendant qui contrôle la déontologie d’une centaine d’associations françaises sur plusieurs critères :  l’efficacité, le désintéressement, la transparence et le respect des donateurs. En sollicitant le label, CARE s’est engagée à respecter tous ces critères. »

Mathilde Cuchet-Chosseler, déléguée déontologie et relations extérieures du Don en Confiance
Previous
Next