13 avril 2017

Elections 2017 : CARE, des centaines d'ONG et des milliers de citoyens s’engagent pour plus de solidarité

À une semaine du premier tour de l’élection présidentielle et à quelques mois des législatives, CARE se mobilise pour que la solidarité soit au cœur des engagements des candidats. Découvrez l’impact de notre mobilisation et comment vous pouvez agir à nos côtés. Sophie Chassot, notre chargée de plaidoyer, vous donne des pistes d’actions. 

Quels sont les enjeux de ces élections pour une ONG de solidarité internationale comme CARE ?

Nous voulons que la question de la solidarité internationale ait une place plus importante dans les débats ainsi que dans les programmes des candidat-e-s. Car les parlementaires et le gouvernement ont un rôle important à jouer : ils ont le pouvoir de décider du budget que la France alloue pour l’aide au développement.

C’est un sujet dont on entend peu parler, pourtant l’enjeu est de taille pour permettre aux populations les plus vulnérables de sortir de la pauvreté, de s'adapter au changement climatique et pour promouvoir les droits des femmes. Depuis les années 1970, la France s’est engagée à allouer 0,7% de son revenu national brut (RNB) à l’aide publique au développement. Nous demandons aux responsables politiques de respecter cette promesse. En 2016, nous n'étions qu'à 0,38% du RNB. 

Le prochain quinquennat doit permettre de respecter les engagements de la France et d’assumer nos responsabilités en tant que puissance internationale. 

Comment CARE interpelle les candidat-e-s aux élections ?

L'association humanitaire CARE interpelle les candidats aux élections
Quatre ONG, dont CARE, ont organisé un débat avec les représentants des candidats sur la question de la solidarité internationale

CARE s’est par exemple allié avec Action Contre la Faim, Action Santé Mondiale et ONE pour interroger les candidat-e-s à l’élection présidentielle sur leurs engagements pour l’aide au développement. Ensemble, nous avons organisé un débat le 24 mars dernier avec les représentants des candidats, en présence de la société civile et de la presse. 

Nous travaillons également avec les parlementaires pour qu’ils incitent leur candidat respectif à s’engager en faveur d’une aide publique au développement plus ambitieuse.

Enfin pour mesurer l'impact de nos actions sur les programmes politiques, nous avons créé un outil qui compare l'évolution des déclarations des candidat-e-s. Ces analyses sont actualisées tous les 15 jours et sont accessibles à tous les citoyen-ne-s : http://aide-developpement-2017.org/

Alors peut-on vraiment influencer les engagements des candidat-e-s ?

Oui ! Suite à plusieurs rendez-vous et à différentes interpellations publiques des candidat-e-s, nous avons pu remarquer de réelles avancées au cours des dernières semaines. Certains candidat-e-s ont récemment modifié leurs programmes pour qu’ils soient plus solidaires. 

Et que peuvent faire les citoyens qui ont envie de s'engager ?

L'association humanitaire CARE se mobilise pour plus de solidarité
140 associations et plus de158 000 citoyen-ne-s s'engagent via l'Appel des solidarités.

La société civile a un vrai rôle à jouer. Ensemble, nos interpellations et nos messages ont plus de poids. 

C’est pourquoi, CARE fait partie de deux autres mouvements en amont des élections :

  • L’Appel des Solidarités unit les voix de 140 associations et déjà de 158 000 citoyen-ne-s pour lutter contre la tentation de se replier sur soi, d’ériger des murs et de stigmatiser les autres. Tout le monde peut rejoindre cet appel et soumettre des propositions d’actions pour que la solidarité soit au cœur de l’élection présidentielle, en France comme à l’international. Rendez-vous sur : https://solidarite.make.org  
  • L’initiative de Printemps Solidaire portée par plus de 60 associations et des personnalités permet de mobiliser les citoyen-ne-s autour de la solidarité internationale. Les citoyen-ne-s sont appelés à apporter leur signature pour soutenir cette initiative. Plusieurs concerts de sensibilisation seront organisés les 16 et 22 avril : http://www.printemps-solidaire.fr/

Toutes ces initiatives permettent de rappeler aux candidat-e-s les priorités de la société civile en termes de solidarité internationale.

Les équipes de plaidoyer de CARE travaillent avec les responsables politiques nationaux, européens et internationaux pour s’assurer que les politiques mises en place favorisent la réduction de la pauvreté et soutiennent une plus grande justice sociale.

Développer des actions de plaidoyer permet d’accompagner nos actions sur le terrain en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté. CARE travaille sur quatre thématiques : la lutte contre les inégalités de genre, la lutte contre le changement climatique, les crises humanitaires et le déficit d’aide publique au développement.