Un impact concret : des milliers de personnes ont accès à l’eau

« Avant, je marchais deux heures par jour pour rapporter de l’eau de la rivière. Mes enfants avaient mal au ventre parce que cette eau n’était pas propre. Le forage de CARE a facilité mon quotidien. Et mes enfants ne sont plus malades. » 

Marceline, 48 ans, fait partie des 15 500 personnes soutenues par CARE au Cameroun . L’association internationale CARE agit dans ce pays depuis 43 ans pour aider les communautés les plus vulnérables. Il y a deux ans, nous avons pu renforcer nos actions dans l’une des régions les plus pauvres : l’Extrême Nord. Et ceci, grâce aux 50 000 personnes qui ont soutenu CARE et participé à la loterie solidaire « Un Picasso pour 100 euros » . 

L’accès à l’eau est vital. Pourtant, des millions de personnes n’y ont pas accès dans le monde

Au-delà de l’accès à l’eau, protéger la santé des filles​

 À Madagascar , CARE va aussi construire des points d’eau et des latrines dans 105 écoles pour aider plus de 20 000 enfants. Cette action se focalise aussi sur l’hygiène menstruelle . Car dans le pays, le tabou des règles est toujours très présent. « Nos parents ont peur d’aborder ce sujet avec nous car ils ont honte. C’est un sujet tabou pour eux », explique Larissa, 12 ans.

Conséquences ? Une méconnaissance totale de ce que sont les menstruations. 73% des filles pensent qu’avoir ses règles signifie être enceinte. Et aussi, des pratiques dangereuses qui mettent en danger la vie de ces jeunes filles comme l’utilisation de protections non hygiéniques. 

« Dans mon village, lorsque les filles ont leurs règles, elles utilisent des vieux morceaux de tissus. Elles restent à la maison et vont au bord de la rivière pour se laver souvent, c’est-à dire qu’elles ne vont pas à l’école. »

 

Des projets qui vont durer, même après le départ de CARE​

Pour pérenniser les infrastructures que nous construisons, CARE forme des comités villageois à leur entretien. “Il y a maintenant un changement de mentalité au niveau de la localité. Et nous avons un comité de gestion du point d’eau pour le nettoyer et l’entretenir”, explique Marceline au Cameroun. 

Nos équipes ont également sensibilisé enfants et adultes aux bonnes pratiques en termes de santé et d’hygiène. Larissa par exemple fait partie des 280 filles leaders formées à Madagascar. Elles vont ensuite transmettre leurs savoirs à tous leurs camarades de classe. C’est l’effet papillon de nos actions !


Pour aller plus loin

 

Pourquoi l’accès à l’eau est essentiel pour lutter contre la pauvreté dans le monde ?

 

L’accès à l’eau et à l’hygiène permet aux communautés les plus vulnérables de sortir du cercle vicieux des maladies mais aussi de la pauvreté . L’eau propre a un impact immense sur l’éducation et le développement. Par exemple, les femmes et les enfants ne sont plus forcés de marcher de longues heures pour chercher de l’eau. À la place, ils peuvent aller à l’école et se construire un avenir.

L’accès à l’eau est donc une priorité. Surtout que les besoins restent importants. Saviez-vous qu’une personne sur trois n’a toujours pas accès à l’eau dans le monde ? Et une sur deux à des toilettes sûres.