En Roumanie, beaucoup de familles n’ont pas les moyens de payer des soins de santé de qualité à leurs enfants. C’est le cas de certains enfants atteints de scoliose, qui, ne pouvant avoir accès à des opérations très coûteuses, sont obligés de vivre avec des déformations handicapantes. CARE et son partenaire SERA œuvrent depuis 7 ans pour offrir un avenir meilleur à ces enfants. Découvrez le projet 

Un jeune garçon a bénéficié du soutien de CARE pour être opéré d'une scoliose grave en Roumanie

Diagnostic, coût... La longue attente des enfants roumains atteints de scoliose

En Roumanie, l’addition de plusieurs facteurs ont aggravé l’accès aux soins de nombreux enfants atteints de scoliose. En plus du coût élevé de lopération (jusqu’à 12 000 euros) totalement inabordable pour les familles roumaines vulnérables (en Roumanie, le salaire mensuel moyen est de 300 euros), l’accès difficile à des médecins spécialisés complique la prise en charge.  

« Nous sommes dans un cercle vicieux. Nous avons plus de cas graves car nous ne sommes qu’une vingtaine d’orthopédistes pédiatriques, dix fois moins qu’en France. Et 40 % des médecins roumains exercent à l’étranger, faute de moyens dans notre système public » explique Alexandru Thiery, médecin spécialisé en orthopédie pédiatrique, partenaire du projet.  

De nombreux enfants atteints de formes graves de la maladie sont contraints de vivre avec ses conséquences au quotidien : difficultés respiratoires, souffrance psychologique liée au regard des autres et dans certains cas, une paralysie partielle de certains membres. Pour Dana*, 16 ans, le diagnostic tardif aurait pu lui coûter la vie :  

« Il était temps de l’opérer car elle n’avait plus que 20% de capacité respiratoire » explique le docteur Thiery. 

Faciliter un parcours complet pour améliorer les conditions de vie de ces enfants

Tel était l’objectif de CARE et son partenaire SERA ROMANIA à travers un programme dédié aux enfants atteints de scoliose et issus de familles défavorisées. Ce fût le cas d’Ana*, 14 ans, atteinte d’une scoliose grave qui déformait sa posture et l’empêchait de courir plus de quelques mètres. Alors, grâce au projet qui a financé son opération, Ana s’est reprise à rêver !  

« Peut-être que je pourrais même danser et participer à des compétitions » raconte Ana.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, le projet prévoit également la possibilité de séjourner dans un appartement thérapeutique. Un lieu adapté au suivi médical avant et après l’opération. Ainsi, grâce aux mains expertes du docteur Thiery, plus de 50 enfants soutenus par le projet ont pu être soignés et imaginer de nouvelles perspectives de vies ! 

 

*Les prénoms ont été changés

Un projet porté par CARE et SERA ROMANIA pour garantir un accès aux soins aux enfants qui en ont besoin.

Depuis 1996, SERA ROMANIA, partenaire de CARE en Roumanie, a mis en place un programme permettant aux enfants institutionnalisés ou issus de familles défavorisées d’accéder à des soins médicaux de qualité dans des hôpitaux partenaires. Dans ce volet du projet, il s’agit de soutenir les opérations de scolioses pour des enfants qui ne pourraient pas y avoir accès sans une aide financière. En parallèle de l’intervention médicale, l’enfant peut être accueilli dans l’appartement thérapeutique de SERA ROMANIA afin de bénéficier d’un environnement propice à la préparation de son opération et à la stabilisation de son état de santé.