Comme leurs mères, ces jeunes filles commencent à construire leur avenir au Niger

Chaque semaine, une vingtaine de jeunes se réunit après l’école pour un rendez-vous important. Leur village se situe dans l’une des zones les plus pauvres de la périphérie de Niamey, au Niger. Mais ensemble, ils ont trouvé le moyen de changer leur avenir ! Comment ? En créant leur propre banque !

« Ce groupe nous permet d’avoir notre propre argent et de l’utiliser comme nous le souhaitons­ », dit Farauk.

C’est en regardant leurs mères faire que Farauk, 14 ans, et son amie ont décidé de créer leur propre groupe d’épargne avec les jeunes de leur village au Niger. Lorsqu’ils se réunissent, les membres épargnent ce qu’ils peuvent, quelques centimes seulement. Ceux qui se sentent prêts peuvent emprunter de l’argent pour monter leur petit business ! Et les idées ne manquent pas : fabrication et vente de bonbons à partir d’insectes, prestations de tatouage au henné, organisation de fêtes de village…

Une membre du groupe d'épargne de jeunes réalise des tatouages au henné pour gagner un peu d'argent et pouvoir l'épargner

« Ce groupe nous donne de nouvelles opportunités et un avenir plus sûr. Nous pouvons faire nos propres choix. C’est une chance de penser différemment et de créer notre propre avenir », explique la jeune fille.

Tout en continuant d’aller à l’école, ces jeunes commencent déjà à bâtir leur futur ! Grâce à l’épargne et au groupe, ils gagnent en confiance et apprennent à entreprendre. Des bases essentielles qui les aideront à réaliser leurs ambitions comme celles de devenir médecins, enseignants, avocats… En travaillant main dans la main, ces garçons et ces filles deviennent aussi les futurs défenseurs de l’égalité des droits et des chances !

Les groupes d’épargne de CARE luttent contre la pauvreté et offre un nouvel avenir

Des petits groupes de femmes indépendantes qui changent l’avenir de générations entières ? Il en existe des milliers dans le monde ! Depuis 1991, CARE encourage et aide des femmes comme la mère de Farauk à devenir autonomes financièrement en créant leur propre entreprise. Mais comment démarrer son entreprise lorsque les banques traditionnelles refusent de vous prêter de l’argent ? Eh bien, en aidant les femmes à devenir leur propre banque ! Ainsi, en épargnant des petites sommes, elles peuvent ensuite emprunter de l’argent au groupe et créer leur propre activité génératrice de revenus. 

Depuis plus de 30 ans, plus de 20 millions de personnes dans le monde sont sorties de la pauvreté grâce à l’un de ces groupes. Et les impacts positifs sont nombreux : baisse des mariages forcés, de la déscolarisation, des violences sexistes et sexuelles… C’est ça, l’effet papillon ! En soutenant les groupes d’épargne, vous soutenez aussi l’avenir des générations futures.

Et ça, le groupe de Farauk au Niger l’a bien compris ! Ils ont trouvé l’inspiration dans les traces de leurs mères. Pas les traces traditionnelles mais celles d’entrepreneuses innovantes qui avaient déjà commencé à leur construire un avenir différent avec le soutien de CARE ! Partout dans le monde, nos équipes soutiennent l’entrepreneuriat et le développement économique pour lutter contre la pauvreté. 

Et c’est ainsi que se créé des générations déterminées à bâtir leur propre futur et à se battre pour leurs droits.

Le groupe de jeunes réunis dans leur village au Niger

L'action de CARE

CARE porte une attention particulière à la condition des femmes. Leur émancipation et autonomisation sont des facteurs essentiels à la lutte contre la pauvreté.