06 avril 2012

Cyclone Giovanna et tempête Irina à Madagascar : le point sur les activités de CARE.

CARE

Suite au passage du Cyclone Giovanna, dans la nuit du 13 au 14 février dernier, les équipes de CARE s'étaient immédiatement mobilisées pour répondre à la catastrophe et venir en aide aux populations affectées. (lire l'article paru le 16 février 2012)

10 jours plus tard, le 25 février, Madagascar été frappé par un orage tropical du nom d'Irina qui a provoqué d'importantes inondations dans les secteurs déjà touchés par le cyclone Giovanna.
Dans certaines zones, les récoltes ont été endommagées à hauteur de 80%. De nombreuses infrastructures ainsi que des voies de communication (routes, ponts...) ont été détruites.
CARE a du redoubler ses efforts pour répondre à ces deux catastrophes.

Près de 2 mois après, les actions menées par CARE bénéficient à plus de 32 000 personnes dans les districts de brickaville et Vatomandory, les zones les plus sévèrement touchées.

Voici les activités menées :

  • Réparation et reconstruction des maisons endommagées. 
  • Distribution de kits alimentaires composés de riz, légumes secs, huile et biscuits vitaminés.
  • Activités de déblayage des sentiers et des routes.
  • Mise en place d'activités de « Vivres Contre Travail ».
  • Distribution de semences et de kits de pêche afin de développer les moyens de subsistance.

Situation et réponse de CARE en images :

Inondation des rizières suite au passage de Giovanna.
L'école privée primaire Ravinala Arinjatosoa à Andovarando, point d'impact du cyclone, dans le district de Brickville.
La reconstruction s'organise grâce aux actions menées par CARE.
La réhabilitation du pont a permis de rétablir l'accès d'un village isolé au marché de la ville la plus proche.

Les activités « Vivres contre travail » permettent à la population d'obtenir des rations alimentaires en échange de travaux d'intérêts généraux.

Soutenez les réponses d'urgence de CARE :