Madagascar

Madagascar : Pathways to Quality Education - Pour une éducation de qualité

Fiche projet

Début : juillet 2014
Fin : juin 2018
Localisation : District de Vatomandry, dans 8 communes : Amboditavolo, Sahamatevina, Ambodivoananto, Antanambao Mahatsara, Maintinandry, Ilaka est, Niarovana Caroline et Tsivangiana
Budget : 1 000 000 €
Financé par : Lyreco for Education
Bénéficiaires : Plus de 51 170 personnes : enfants en âge, enseignants, directeurs d'école et responsables pédagogiques, parents d'élèves. Les membres de la communauté seront des bénéficiaires indirects.

En 2012, l'île de Madagascar est touchée par le cyclone Giovanna. Les districts de Brickaville et Vatomandry sont parmi les plus dévastés. Environ 600 écoles ont été détruites dans la seule région de Vatomandry. Ce projet vise à améliorer les conditions d'éducation tout en intégrant une dimension de Réduction des Risques liés aux Catastrophes (RRC).

Contexte

En février 2012, l'île de Madagascar est touchée par le cyclone Giovanna. Les districts de Brickaville et Vatomandry sont parmi les plus dévastés, avec 35 morts et 284 blessés et plus de 245 000 personnes affectées. Dans la seule région de Vatomandry, ce sont près de 600 écoles qui ont été détruites affectant 75 000 enfants. Les moyens de subsistance de la population locale ont été considérablement réduits, exposant de nouveau les enfants à la malnutrition et à la déscolarisation.

CARE Madagascar travaille dans le secteur de l'éducation depuis 2004, notamment dans le domaine de l'amélioration de la qualité de l'éducation primaire et de l'appropriation communautaire des infrastructures scolaires.

Les 8 communes dans lesquelles ce projet « Pathways to Quality Education » est mis en œuvre sont parmi les plus vulnérables selon les données du ministère. En effet, dans cette zone, les populations les plus défavorisées n'ont pas accès à la terre ou alors pour une très faible superficie, aussi ces familles optent pour le métayage dans la culture du riz et parfois louent des terrains pour pratiquer des cultures à cycle court.

Par ces systèmes, ces familles constituées en moyenne de 6 enfants, n'arrivent pas à couvrir leurs besoins fondamentaux quand leur revenu est de moins d'1 euro par jour. Aussi les ménages vulnérables n'ont d'autres choix pour la scolarisation de leurs enfants d'envoyer les aînés à l'école jusqu'à l'âge de scolarisation des cadets et une fois que ces derniers sont scolarisés, les aînés travaillent aux champs, ou alors les familles priorisent les ainés qu'ils scolarisent jusqu'au cycle primaire avant de les envoyer travailler pour que leur salaire puisse couvrir dans le meilleure des cas, les frais de scolarité des plus petits.

Le projet «Pathways to Quality Education » s'appuie l'amélioration des conditions d'accueil des enfants, en réhabilitant les écoles primaires détruites par le cyclone, en améliorant la formation des professeurs et leur méthodologie pédagogique pour mettre l'enfant au cœur de l'apprentissage avec l'appui et une implication plus grande de leurs parents. Le projet mettra également en place des associations villageoises d'épargne et de crédit villageoises afin d'aider les parents à trouver les soutiens financiers pour mener leurs activités et assurer une scolarisation continue de leurs enfants.

Objectifs

Objectif général : « Pathways to Quality Education » cherche à améliorer les conditions d'éducation pour 17 000 enfants dans le district de Vatomandry, avec une attention particulière portée aux filles ainsi qu'une dimension de Réduction des Risques liés aux Catastrophes (RRC).

Objectifs spécifiques :

1) Améliorer les infrastructures de 11 écoles primaires détruites par le cyclone.

2) Améliorer la qualité de l'enseignement et des résultats d'apprentissage en renforçant la capacité d'enseignants issus des 47 écoles ciblées.

3) Améliorer le rôle et l'implication des parents concernant la scolarisation des enfants.

Activités

Résultat 1 : 11 écoles parmi les plus endommagées après le passage du cyclone Giovanna, seront reconstruites afin d'améliorer les conditions de scolarisation des enfants.

Activités :

  • Appuyer la construction de 22 salles de classe suivant les normes anticycloniques.
  • Promouvoir l'Education verte par des actions d'embellissement du domaine scolaire (plantations d'arbres fruitiers, jardin potager scolaire).

Résultat 2 : La qualité de l'enseignement dispensée dans les 47 écoles ciblées sera améliorée grâce au renforcement des capacités des responsables éducatifs en pédagogie et en gestion locale de l'éducation.

Activités :

  • Former 188 professeurs dans 47 écoles pour mettre en place les approches pédagogiques adoptées par le ministère de l'Education.
  • Doter 47 écoles de livres éducatifs appropriés aux élèves du niveau primaire pour inciter notamment les élèves à l'apprentissage et à la culture de la lecture.

Résultat 3 : Le rôle et l'implication des parents et de la communauté des 47 établissements scolaires cibles sera accru pour soutenir et renforcer la scolarisation des enfants.

Activités :

  • Mettre en place 8 clubs de Réduction des Risques liés aux Catastrophe (RRC) au niveau des communes d'intervention afin que les enfants soient des agents de changement sur la RRC auprès de leurs pairs et parents.
  • Mobiliser les communautés pour former des associations villageoises d'épargne et de crédit afin d'aider les parents à trouver les soutiens financiers pour mener leurs activités.